Ajouter au panier

160 pages, 10 €


Le rétablissement d’un État juif souverain après deux mille ans est un événement auquel le monde doit donner un sens. Comprendre le sionisme est devenu indispensable, non seulement à qui s’interroge sur la présence du peuple juif au cœur de l’histoire du XXe siècle, mais pour éclairer les enjeux peut-être les plus décisifs du monde contemporain. Phénomène lié à l’inscription des traditions les plus anciennes dans l’histoire de la civilisation et à l’éveil des nations à l’époque moderne, le mouvement sioniste représente un épisode sans précédent dans l’aventure des peuples. Comment le retour d’une nation aussi dispersée et décriée, persécutée depuis si longtemps a-t-il été possible au milieu de tant de frénésies éphémères ? Grâce à quelles institutions humaines, à quels combats, par quelle synthèse de ses familles spirituelles ? Et comment peut-il durer, à travers le siècle des lassitudes et des désillusions ?

« Un livre qui répond, à l’évidence, à un sentiment de révolte à l’encontre des multiples tentatives de délégitimation de l’État d’Israël. Pour autant, jamais les auteurs, universitaires de leur état, ne se dispensent d’observer la rigueur qui sied à toute démonstration solide. »
Yaël Simon, Tribune Juive

Michaël Bar-Zvi, Docteur en philosophie, est professeur de philosophie à l’Institut universitaire de formation des maîtres Levinsky de Tel Aviv. Il est l’auteur d’une Philosophie de l’antisémitisme, et d’une Histoire de l’Irgoun. Il a fait paraître en 2006 aux provinciales Etre et exil, philosophie de la nation juive,
puis Israël et la France, l’alliance égarée (2014) et Pour une politique de la transmission, réflexions sur la question sioniste (2016).
Claude Franck est Docteur en droit et diplômé de l’Institut des Sciences Politiques de Paris.


Share on FacebookTweet about this on Twitter

« Un livre qui répond, à l’évidence, à un sentiment de révolte à l’encontre des multiples tentatives de délégitimation de l’État d’Israël. Pour autant, jamais les auteurs, universitaires de leur état, ne se dispensent d’observer la rigueur qui sied à toute démonstration solide. »

Yaël Simon
Tribune Juive