L’Avenir du printemps

par Olivier Véron

168 pages

Prix : 12 €



.

Contre Soral. Contre Valls.


« Mignonne allons voir si la rose… » Ronsard.

Camarades !

Le vingt-six mai dernier, aux Invalides, nous avons perdu une bataille, mais nous n’avons pas perdu notre cause. L’entêtement du gouvernement, sa surdité, ses mensonges, ses tentatives d’intimidation, ses manipulations ridicules, le dispositif impressionnant des forces de « l’ordre » et la brutalité débridée de ses policiers en civil, qui agissaient comme une milice politique provocatrice – n’ont pas eu raison de notre mouvement. Eugène Ionesco, une de nos meilleures figures de proue, écrivait en 1978 dans la préface d’une pièce dénonçant la déstructuration haineuse et le sectarisme idéologique déjà mortellement à l’œuvre comme un véritable poison chez les héritiers de 1968 : « Le redressement des mentalités s’esquisse en France. » Cela prend donc du temps, cela est loin d’être fini, peut-être cela ne fait que commencer. « Après tout, nous sortons tout juste du néolithique », a remarqué Maurice Dantec (…).

• prix public franco de port pour l’international et pour la France.