Jihad et génocide

par Richard L. Rubenstein

320 pages

Prix : 26 €




« En un peu moins d’une heure, les États-Unis avaient subi sur leur territoire l’attaque la plus sanglante de toute leur histoire. Les structures symbolisant le pouvoir financier et militaire de l’Amérique avaient été abattues, et seule la bravoure altruiste des passagers condamnés du vol 93 de l’United Airlines avait pu empêcher une atteinte semblable du centre du pouvoir politique américain. Mise à part la pure horreur, ma réaction immédiate a été de me demander si mon livre sur la Shoah n’était pas devenu en un instant complètement futile. Elle avait eu lieu soixante ans auparavant, alors que nous étions là face à un danger tout à fait actuel…
Pourtant si la Shoah a quelque sens pour les Juifs, c’est qu’ils doivent croire ceux qui promettent de les détruire, et spécialement lorsqu’ils sont à la recherche, comme l’Iran, des armes appropriées. Ils disent pour le moins la vérité et ont bien l’intention de tenir leur promesse s’ils le peuvent.
Comme nous l’indiquons dans ce livre, durant la guerre de Gaza en 2009, il y eut des appels pour une nouvelle Shoah et la réactivation des chambres à gaz, particulièrement dans les médias arabes, mais aussi au cours de manifestations publiques dans de nombreuses villes occidentales.
Par une ironie cruelle, une paix déshonnête serait pire que l’honnête constatation que le conflit israélo-palestinien ne peut pas être résolu dans les circonstances actuelles. Ayant passé le plus clair de ma carrière à écrire et à enseigner au sujet de la Shoah, je me vois aujourd’hui de nouveau confronté aux ennemis jurés des États-Unis et d’Israël, qui ont promis d’exterminer mon peuple. Avec le savoir acquis au fil des ans, je ne vois pas d’autre solution que de prendre ces gens au mot.
C’est pour cela que j’ai écrit ce livre. »

Richard L. Rubenstein, Jihad et génocide nucléaire
Traduit de l’américain par Ghislain Chaufour