Gédéon Pastourneau, Dreuz, « Un livre salvateur »