Myriam Sâr / Sarah Vajda

« Sarah Vajda, au sens strict du mot n’est pas une débutante », écrivait déjà Pol Vandrome, et Myriam Sâr, ce nom sur la couverture, n’est en fait que la narratrice de son roman : c’est la voix jamais perdue de la jeunesse, d’une jeunesse éclairée dès l’origine par toutes les tragédies de l’histoire, la voix de la jeune fille juive.

Sarah Vajda, diplômée de l’EHESS, autrefois metteur en scène de théâtre,
a notamment publié :

— Maurice Barrès, « Grandes Biographies », Flammarion, 2000, prix Oulmont de l’essai Fondation de France.
— Jean-Edern Hallier, l’impossible Biographie, Flammarion, 2003.
— Amnésie, roman, éditions du Rocher, janvier 2006.
— Claire Chazal, derrière l’écran, roman, Pharos, juin 2006, suspendu par décision judiciaire.
— Contamination, roman, éditions du Rocher, 2007.
— Le terminal des Anges, roman, éditions Le Mort-Qui-Trompe, septembre 2008.
— Gary & Co, essai, Infolio éditions, décembre 2008.