Nina Berberova


Il fut certainement l’une des personnes les plus intelligentes que j’ai jamais connues. Il comprenait son interlocuteur à demi-mots car il lui portait un intérêt vorace et s’impliquait de façon créatrice dans la conversation. Il avait aussi de l’humour. Je buvais littéralement ses paroles, aussi brillantes et mordantes que sa pensée.
Au moment de me quitter, il me dit d’un ton tout à fait sérieux : "Veuillez me compter parmi vos admirateurs"…