Extrait de presse


Ce que j’avais tant aimé chez Claudel jeune : la foi, la violence et ce style incomparable ; la forme qui colle à l’idée, se modèle sur le sentiment…