Être et Exil (Descriptif)

Une défense, une exploration, une aventure, une histoire politique et une philosophie de la nation juive

« Le nationalisme se fonde sur l’idée que ce qui nous semble premier et légitime possède une puissance telle que nous devons le préférer à toute autre réalité. Ainsi le père est non seulement aimé comme tel mais il devient mon préféré dans l’ordre du monde. Vouloir garder cette préférence c’est être nationaliste. » À travers l’exploration des grands courants de la pensée juive de la nation et l’examen des principaux concepts à l’œuvre dans l’histoire juive (filiation, appartenance, exil, souci, noblesse ou royauté), Michaël Bar-Zvi entraîne dans l’aventure à la fois personnelle et collective du grand mouvement historique d’éveil et de rédemption : « Ni les tourments passagers ni les convulsions d’agonie d’un peuple mourant ne l’ont engendré, mais le malheur d’un destin ancien. »

Né en France en 1950, docteur en philosophie (Sorbonne) Michaël Bar-Zvi (Michel Herszlikowcz) monte en Israël en 1975, où il devient Professeur de Philosophie à l’Institut Levinsky de Tel Aviv. Philosophe d’une grande rigueur, marqué par Emmanuel Levinas et Pierre Boutang, il a été directeur du Département de l’Éducation de l’Agence juive, et il en a gardé un sens pédagogique élev et une grande force de persuasion. Détaché de l’Université israélienne, Michaël Bar-Zvi est depuis 2002 Délégué général du Keren Kayemeth LeIsraël à Paris. À partir d’analyses historiques rigoureuses, ses livres se sont principalement intéressés aux liens entre la pensée juive et la philosophie politique. Il a publié en français : Philosophie de l’antisémitisme, PUF, 1985 ; Histoire de l’Irgoun, Périple, 1987 ; et Le Sionisme, Les provinciales, 2002, (en collaboration avec Claude Franck, professeur à l’IEP de Paris) : « Un livre qui répond, à l’évidence, à un sentiment de révolte à l’encontre des multiples tentatives de délégitimation de l’État d’Israël. Pour autant, jamais les auteurs, universitaires de leur état, ne se dispensent d’observer la rigueur qui sied à toute démonstration solide », Yaël Simon, Tribune Juive.