Descriptif des suites Saint Martin


« L’amour du beau puise sa force dans une valeur étrangère à l’esthétique : le courage » (Rachel Bespaloff).

C’est cette musicalité des suites à l’encre de Chine de Gérard Breuil, leur force, leur délicatesse, leur courage, leur mélancolie et leur poésie, que Véronique Gallet, Sarah Durteste et Stéphane Lyonnet, autres voyageurs à la recherche de mondes qui n’existent plus, ont su avec art, voix, violon, bandonéon ou violoncelle, épouser.

Présentation du livre